Sénégal

Présentation générale

Le Sénégal est un pays d’Afrique de l’Ouest, au sud du fleuve Sénégal. Il est bordé par l’océan Atlantique à l’ouest, la Mauritanie au nord, le Mali à l’est et la Guinée et la Guinée-Bissau au sud. La Gambie forme une quasi-enclave dans le Sénégal, pénétrant à plus de 300 km à l’intérieur des terres (et séparant du reste du pays la Casamance). Les îles du Cap-Vert sont situées à 560 km de la côte sénégalaise. Son climat est tropical et sec avec deux saisons : la saison sèche et la saison des pluies.

Le Sénégal est l’une des destinations préférées des touristes (image d’un pays où il fait bon vivre). Certes les sénégalais sont accueillants et sympathiques. Mais en réalité, ce pays figure parmi les plus pauvres du monde. D’aprés l’ONU, depuis 2001, il fait partie de la catégorie des pays les moins avancés. 2 habitants sur 3 vivent en dessous du seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec moins de 2 euros par jour.

Le Sénégal à l’instar de presque tous les pays africains colonisés par la France, a pris son indépendance en 1960. Le Président de la République sénégalaise est Abdoulaye Wade (élu au suffrage universel).

Le Sénégal compte 9,8 millions d’habitants, répartis en environ 20 ethnies qui parlent différentes langues (wolof, peul, sérére, diola…). La langue officielle demeure le français. 90% des Sénégalais sont musulmans mourides (c.a.d modérés). Tous sont animistes (croyance aux “esprits”…).

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter les liens suivants : Sénégal sur l’encyclopédie en ligne Wikipedia, Portail touristique dédié au Sénégal, Le site du quotidien sénégalais Le Soleil.

L’éducation au Sénégal

Chiffres clés : [Définitions taux brut – taux net]

    Données UNICEF :
  • Taux net de fréquentation dans le primaire (%), (1996-2003), Hommes : 51%
  • Taux net de fréquentation dans le primaire (%), (1996-2003), Femmes : 44%
    • Données officielles – Ministère de l’éducation :

    • Taux brut de scolarisation pour l’enseignement primaire (2002) : 71,6%
    • Taux net de scolarisation pour l’enseignement primaire (2002) : 57,1%
    • Taux brut de scolarisation pour l’enseignement moyen (2002-2003) : 26,5%
    • Taux brut de scolarisation pour l’enseignement secondaire (2002-2003) : 9,1%

    Au regard de ces chiffres, plusieurs problèmes apparaissent : un accès à l’éducation encore insuffisant (taux bruts), un retard important à l’entrée dans le système scolaire (comparaison taux bruts / taux nets), une éducation qui s’arrête relativement tôt (taux de scolarisation enseignement moyen et secondaire). Afin de répondre à ces problèmes et d’atteindre la scolarisation universelle d’ici à 2015, le gouvernement sénégalais consacre une partie de plus en plus importante de son budget national au secteur de l’éducation.

    Sources et liens utiles : GRETAF – Groupe d’étude sur l’éducation en Afrique, Statistiques Sénégal – UNICEF.